Cuisine

Le vin rosé

Considéré de façon générale comme une boisson de prestige très relaxante, le vin est un breuvage très inspirant très convoité par les connaisseurs et les personnes de haut rang. Cependant, quand on parle de vin, il en existe de plusieurs sortes dont le vin rosé.

Qu’est-ce que le vin rosé ?

Bien qu’il soit moins connu et moins consommé que vin rouge et le vin blanc, le vin rosé est le vin le plus ancien connu par l’humanité. Quand bien même l’appellation rosé qu’il porte indique qu’il doit avoir une couleur rose, ce vin existe en plusieurs coloris. Ainsi, selon les experts, le vin rosé peut avoir une couleur litchi, pêche, abricot, corail, saumon, framboise ou encore cerise. Quelle que soit la couleur prise par un vin rosé, sa qualité est déterminée par son cépage. Parlant de cépage, nous en avons trois : la syrah pour un vin assez fort dont le goût est très bien structuré, le grenache pour un vin au goût fruité et rond et le cinsault pour un goût acide et fleuri.

Comment fabrique-t-on du vin rosé ?

S’il vous est une fois arrivé de tomber sous le charme d’un vin rosé après en avoir dégusté, c’est bien normal que vous cherchiez à savoir comment il se fabrique. Pour satisfaire votre curiosité, sachez que sa fabrication est aussi simple que facile et se fait de la même manière que les autres vins. Pour le fabriquer à partir du vin blanc, il faut laisser macérer pendant longtemps, le jus, les peaux et les grains de raisin noir. Après cette longue période de macération, vous obtiendrez du vin rosé de bonne qualité. En revanche, pour obtenir du vin rosé à partir du vin rouge, il ne faut pas laisser macérer pendant longtemps le jus, les peaux et les grains de raisin noir. C’est donc ainsi que vous pouvez obtenir du vin rosé de qualité supérieure.

 

Concernant l'auteur

Caroline ou Arthur